Je me sens tellement cruche, tellement nulle de ne pas avoir donné de nouvelles depuis si longtemps! Je ne vais pas me chercher d'excuses mais juste vous expliquer le pourquoi du comment. Je vous avais quitté sur le décès de mon frère qui avait été un vrai choc pour moi. Un mois plus tard, je perdais mon petit parrain qui avait le même âge que mon frère. Il m'emmenait au Rex tous les Noël quand j'étais enfant, c'est grâce à lui que j'ai découvert Walt Disney...Je vous avoue que ces deux décès m'ont fait un peu flancher et m'ont coupé toute envie d'écrire, un vrai blocage.

Ensuite, en septembre, j'ai travaillé. Alleluia! Un hôtel 4* venait d'ouvrir ses portes sur Dax et mon mari effectuait des travaux pour le patron avec qui il avait sympathisé. Celui ci me proposa alors d'y travailler 20h par semaine pour m'occuper de la communication et de la clientèle corporate. Un vrai bonheur pour moi, un job passionant dans lequel je me suis lancée à 600%. Bon, niveau salaire, c'était pas extraordinaire ( un SMIC sur 20h) mais peu m'importait, l'important était juste de travailler...J'ai fait fort: un article dans le Sud Ouest, des pubs radio gratuites, organisation d'une soirée qui a rassemblé 62 participants...Bref, tout s'engageait bien, une semaine après le démarrage, les trois plus grandes entreprises de la région effectuaient leurs premières réservations. Le seul problème : un contrat qui tardait à venir...Il aura fallut deux mois pour que l'ébauche d'un contrat me parvienne. Un contrat "aidé" (compte tenu de mon âge jurassique) qui devait être validé par Pole Emploi et c'est là que les ennuis ont commencé...Pôle Emploi a refusé de valider le contrat car mon employeur n'était pas à jour de ses cotisations URSSAF ( en fait il devait 17 000€ à l'organisme).Là forcément, nous avions un vrai souci. Le patron m'a alors demandé de patienter, il allait trouver les fonds après Noël et bla bla bla  et bla bla bla...Sur ces entrefaits, je tombe malade. Une crise terrible qui a duré trois jours à me tordre de douleur, un mal de ventre et une fatigue épouvantable...Diagnostic : calculs sur la vésicule. Normal me direz vous puisque Dieu sait si je m'en suis fait de la bile ces derniers temps!.Bref, pendant ce repos forcé, je réalise que je travaille depuis bientôt 3 mois pour 0€. Oui, je sais, ça parait stupéfiant mais c'est pourtant la réalité. Je décide donc de demander mon dû avant de reprendre une quelconque activité. Je ne serai payée que le 25 Décembre!!Les choses ne semblant pas d'améliorer au niveau de la trésorerie de l'hôtel, je décide d'arrêter un  peu refroidie par tout ça et franchement dégoûtée par la non reconnaissance de mon travail.

Dieu merci, mon mari a du travail, lui, et si l'hôtel ne le paie pas en totalité, il effectue des versements réguliers qui nous permettent de nous maintenir à peu près. J'ai donc repris mes cours que je n'avais heureusement pas arrêté et ai enfin terminé la biographie dont je vous avais déjà parlé. Aujourd'hui, ça y est, j'écris à nouveau et réalise à quel point mon équilibre est là, dans l'écriture. J'ai repris la suite de la Messagère et en ce moment je suis animée d'une frénésie d'écriture, je pense que c'est la seule chose qui me rend véritablement heureuse.

Et puis, tout me ramène vers ma Messagère . D'abord, ce mini phénomène dans la région où la Messagère se vend plutôt bien, j'en suis à 350 exemplaires vendus alors, bien sur, ce n'est pas non plus un exploit mais c'est un score apparemment étonnant pour un roman auto édité. J 'ai de plus en plus de gens qui me contactent via ma page Facebook pour m'encourager, me réclamer la suite. Et puis j'ai une amie qui m'a proposé de financer l'impression du roman chez un imprimeur que j'ai rencontré et qui me propose vraiment des prix hypers intéressants qui me permettront de faire enfin une marge honorable sur mon bouquin. Alors je vais y aller, je vais faire imprimer et je vais me consacrer à la distribution du livre auprès des libraires de la région. Maintenant que je peux mettre de l'essence dans la voiture, je vais tenter d'y consacrer du temps et qui sait? cela finira peut-être par payer...En tout cas, tout m'emmène vers cela alors je vais me laisser faire...

La Fée va bien, très inquiète lorsque je suis tombée malade, elle sait maintenant qu'il va falloir que je me fasse opérer de la vésicule. Cette maladie a eu des effets positifs pour moi car j'ai perdu 10 kgs en l'espace d'un mois et demie, ça c'est pour voir le côté positif des choses. Je m'accepte mieux physiquement et cela me fait du bien. Vous dire que je vais parfaitement bien serait mentir,mais, je vais mieux car si je compare notre situation à celle de l'année dernière à la même époque, nous avons vraiment avancé...Mainntenant nous avons toujours cette sensation que tout peut basculer, notre situation actuelle est encore fragile et nous sommes bien placés pour savoir que tout peut s'écrouler à nouveau mais je n'ai pas envie de rentrer là dedans . Nous avançons et continuerons à avancer, hors de question de faire machine arrière!

Voilà pourquoi ce silence : les deuils, les chocs, le travail, le blocage...mais aujourd'hui, je vais essayer d'être plus régulière car ces moments me manquent et puis votre présence discrète, vos visites sur ce blog improbable me rassurent tellement et me font tellement de bien! J'ai encore besoin de maintenir ce lien, j'ai tant de respect pour vous tous qui passez par là ...Je veux donc m'excuser à la puissance 10 et j'espère sincèrement que vous me pardonnerez. Je vous embrasse et vous souhaite une merveilleuse année 2016. Oui je sais, je suis trèèèès en retard mais bon...